top of page

Les danseurs de l'Agence France Dionne étaient en vedette au Centre Vidéotron pour le deuxième spectacle de "Et c'est pas fini" (Star Académie)


Nous tenons à nouveau exprimer notre gratitude envers Joël Legendre et la production Entourage pour leur confiance envers Danse Mode-Action et l'Agence France Dionne. Les danseurs participants au spectacle de Star Académie au Centre Vidéotron sous la direction de France Dionne :

Agence France Dionne : Chloé roy, Amélie Larrivée, Salomé Dagenais-Requesens, Chloé Amable, Jade Da Ponte, Camille Penafiel, Clara Oliver, Élodie Fortier, Andy Rakotoarison

Findley Lamartinière, Aglaé Coquel, Romane Martins, Lena Leffondré.

Merci spécial à Megan Brydon et Nancy Vachon.


Agence France Dionne au Centre Vidéotron
Agence France Dionne

Une performance de haut niveau

Hier, le Centre Vidéotron a été le théâtre d'une soirée mémorable avec le deuxième spectacle de "Et c'est pas fini" (Star Académie), et les danseurs de l'Agence France Dionne ont donné une performance incroyable.


La complicité entre les danseurs était évidente, ajoutant une touche spéciale à leur performance. On pouvait sentir la passion dans chaque mouvement, créant une connexion unique avec le public.


Les parents des danseurs sont fiers L'Agence France Dionne a été très émue par les témoignages des parents des danseurs de l'agence qui étaient sur place pour assister aux rêves de leur jeunes, performant dans une salle et un spectacle aussi prestigieux. Nicolas Fortier (Père d'Élodie Fortier, danseuse à l'Agence France Dionne) :

Histoire de vie d'un papa,
Quand j'étais un jeune de 10 ans, moi et ceux qui jouaient au hockey rêvions un jour de jouer dans la ligne nationale. Dans chaque discipline il y a un rêve quelconque, olympique, championnat du monde, Professionnel, etc.
Nous ce soir on va vivre le rêve que plusieurs jeunes danseurs et danseuses aimeraient réaliser. Notre fille Élodie danse ce soir au Centre Vidéotron (Centre Bell la semaine passée) avec Star Académie devant plusieurs milliers de personnes. Le but de ma petite histoire de papa est que malgré les obstacles, les blessures, les gens qui croient moins en nous que tout est possible.
Soyez derrière vos jeunes, on ne sait jamais qu'est-ce qu'ils peuvent accomplir ....
Un papa vraiment fier de ses 2 filles

Barbara Requesens (Mère de Salomé Dagenais-Requesens, danseuse à l'Agence France Dionne)

Je suis super fier. Ma fille m'a vu faire des shows, elle a vu son père se produire sur scène. Danser sur une scène aussi imposante est excitant, mais aussi motivant. Salomé a seulement 15 ans, alors qu'est-ce qui se profile pour le futur... c'est «limitless».

Mija Rabemananjara (Mère de Chloé Amable, danseuse à l'Agence France Dionne)

Je suis hyper fier. Chloé est en train de réaliser mon rêve, c'est beau. Merci à DMA (Danse Mode-Action).


Agence France Dionne Centre Vidéotron
PHOTO PASCAL HUOT/AGENCE QMI

Le Spectacle


À l'intérieur du Centre Vidéotron, vendredi soir, des milliers d'admirateurs étaient fébriles à l'idée de retrouver les vedettes de la première saison de Star Académie, mais le plus énervé de tous était sans contredit l'humoriste Math Duff.


Math Duff, même s'il était au Centre Bell à Montréal la semaine dernière, tenait mordicus à revenir voir le spectacle "Et c'est pas fini" à Québec. Submergé par les émotions lors de la représentation à Montréal, il a admis avoir fait un black-out et a décidé d'assister au spectacle à Québec pour la première fois.


Dans les coulisses, entouré de ses idoles de jeunesse, Duff a révélé son amour profond pour Star Académie, un sentiment reconnu par les stars de la première saison. Il a partagé avec joie comment Emily Bégin l'a officiellement déclaré le "15e académicien" lors d'une répétition.


En se remémorant ses premières années, Duff a exprimé sa fascination enfantine pour l'émission, avouant être quelque peu "psychopathe" car il regardait les caméras de surveillance de l'académie. Il se souvenait avec enthousiasme d'observer avidement la vie des candidats dans la maison.


La réunion présentait les 14 artistes de la première saison, suscitant des émotions pour diverses raisons. Les fiers parents Michel et Maïna Bastien, par exemple, revivaient les émotions de deux décennies, Maïna exprimant sa joie de pouvoir enfin témoigner du parcours de son père à Star Académie.


Le gagnant de la première saison, Wilfred LeBouthillier, restait une source de fierté pour les Acadiens, avec des bus remplis de ses fans dévoués faisant le trajet jusqu'à Québec, arborant fièrement des drapeaux acadiens pendant sa performance.


Le public, nostalgique et désireux de revivre des souvenirs, partageait des anecdotes et des histoires avant de rejoindre la célébration avec Marie-Mai, Wilfred, Marie-Élaine, Suzie, Annie, et d'autres. Les fans avouaient collectionner des affiches, des CD, et assister à chaque gala du dimanche, soulignant comment l'émission marquait leur jeunesse.

Même les jeunes fans comme Lila Carrier, âgée de 9 ans et qui n'était pas née pendant la première saison, montraient une connexion profonde avec l'émission. Guidée par les récits de sa mère, elle exprimait son admiration pour Wilfred, ou comme elle l'appelait affectueusement, "Jean Batailleur".


La réunion de Star Académie a non seulement ramené des souvenirs pour les fans, mais a également mis en lumière l'impact durable de l'émission sur plusieurs générations. Source : https://www.journaldequebec.com/2024/01/19/retrouvailles-de-star-academie-au-centre-videotron-les-emotions-fortes-du-15e-academicien-math-duff

Comments


bottom of page